Notes sur la chanson

Au son, le mixer ! A la chanson, le fixer !

Sa dialectique est là : l’autonymie aux mille visages !

Avant même d’être gravée quelque part, la chanson est un support !

La chanson attrape des époques et des espaces multiples, qui lui semblent toujours propres.

Elle inscrit, en intimité, l’esprit du temps et l’émotion collective.

Tel est son principe de référentialité : la chanson ne désigne pas, elle fait des branchements !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *